Cérémonie du souvenir du 73ème anniversaire du sabotage du pont routier Livron-Loriol qui désorganisa la 19ème armée allemande provoquant ainsi la bataille de Montélimar

11h00 : Rassemblement devant la plaque « Jean Boyer » à Allex,place Barnaire

11h30 : Cérémonie, avec dépôts de gerbes à la stèle au Plateau de la Résistance (Allex).

 

Dans la nuit du 16 au 17 aout 1944, Henri Faure et un commando de 20 hommes malgré la garde allemande aux deux extrémités du pont, le fait sauter
Le pont aux piles massives de Livron
La partie à droite en mosaïque  est détruite. Elle crée une brèche de 27 mètres de long
Cette longueur est supérieure aux poutrelles employées par le génie allemand pour combler les brèches
La rupture du pont de Livron stoppe la retraite de la 19° armée allemande
Le génie allemand construira des gués sur la Drôme pour permettre la reprise de la retraite
Le 27 aout un violent orage rare à cette période empêche le passage aux gués. L’armée allemande est momentanément stoppée dans sa retraite
Le frein constitué par la rivière Drome et l’arrivée de la Task Force Bulter sont à l’origine de la bataille de Montélimar

Le pont de Livron sur la nationale 7 est dénommé pont du commando H.Faure
Une plaque commémorative  rappelle l’action du commando FFI Henri Faure

Les commentaires sont fermés.